Les enfants de la nuit de Frank Delaney

Publié le par Le-coin-litteraire

 

 

les enfants 

 

 

Titre : Les enfants de la nuit

 

Auteur : Frank Delaney

 

Parution : Avril 2010

 

Pages : 559

 

4ème de couverture

 

Michael Newman, architecte londonien renommé, a vécu une relation passionnelle avec Madeleine, une femme fragile et mystérieuse, de quinze ans son aînée, dont il ne connaissait rien, ni son histoire ni son passé. Sans doute était-elle la femme de sa vie, mais il l'a compris trop tard : Madeleine a été assassinée dans d'étranges circonstances. Trois ans plus tard, Michael, qui ne s'est toujours pas remis de ce drame, prend quelques jours de repos dans un hôtel en Suisse. C'est là qu'il fait la connaissance d'un couple de riches hongrois, qui lui montrent quelques photos de la villa qu'ils sont en train de restaurer en Italie. Sur l'une d'entre elles, Michael reconnaît une tour Eiffel en améthyste, une pièce unique créée pour Madeleine, le seul objet dérobé par l'assassin après le meurtre. Dès lors, Michael, devenu la proie d'une série d'agressions, décide de lever le voile sur les secrets de Madeleine et de reprendre l'enquête sur sa mort. C'est le début d'un ténébreux voyage qui, de Londres à Venise en passant par New York et Athènes, le conduira au coeur du cauchemar nazi et de ses expériences les plus inhumaines. Dans un style à la puissance d'évocation remarquable, Les Enfants de la nuit pose des questions fondamentales sur la relation entre l'Histoire et les destinées individuelles, la nature du mal, les traumatismes et la résilience, sans jamais se départir d'un suspense qui bien vite tourne à l'obsession. Thriller d'exception aux multiples rebondissements, à la tension omniprésente, il est apparu comme un véritable coup de tonnerre dans le paysage éditorial anglo-saxon lors de sa parution.

 

Ma critique

 

Je remercie le forum Partage lecture ainsi que les éditions Le cherche midi pour ce partenariat.

 

En premier lieu je tiens à dire qu’il y a erreur dans la rédaction de la 4ème de couverture. Le personnage principal ne se nomme pas Michael mais Nicholas.

 

Venons-en maintenant à mon avis qui est, plus que mitigé. En toute vérité, je dois dire qu’il m’est reste un goût amer après avoir refermé le roman. Et ce, parce que je reste perplexe.

 

Mais commençons par le commencement … Je n’ai pas été totalement imprégnée par l’atmosphère du roman. Ce qui s’explique, je crois par le rythme, très, trop lent du roman. Je veux dire par là qu’il y a beaucoup trop de détails que ce soit dans la description des lieux que dans les sentiments des personnages. Notamment quand il s’agit des réflexions intérieures de Nicholas : Il se pose toujours les mêmes questions à répétition tout au long du livre, ce qui rend l’ascension du roman très lente. Les seuls moments où je me suis « fondue » dans l’histoire c’était durant les passages où sont relatés les crimes nazis. N’y voyez pas là du sadisme mais uniquement un intérêt pour l’Histoire (Et parce que je pense que c’est notre devoir , à nous qui vivons dans un pays aujourd’hui libre de ne pas oublier toutes ces victimes de crimes affreux.)

Ensuite, j’ai été totalement agacée par le personnage principal que je trouvais « sadique » pour reprendre les mots de l’histoire, si totalement imbu de sa personne qu’il en devient abusivement égoïste. J’ai eu la sensation, tout au long du roman qu’il avait beaucoup de mal à ressentir les sentiments qui animent le genre humain.

Concernant l’histoire en elle-même … C’est ici que je reste perplexe. Avant de lire ce roman je n’avais jamais entendu parler de ce programme nazi qui consistait à faire des expériences «  médicales » sur des familles juives dans le but de trouver ce qui pouvait dissoudre les liens d’une famille. J’ai été épouvantée en lisant ces passages si crument narrés. Et le problème persistant est de savoir si oui ou non ces faits sont réels où s’ils proviennent de l’imagination de l’auteur.  J’ai cherché sur la toile et je n’ai rien trouvé sur le Schloss Martha. Alors vrai ? Inventé ? Les crimes perpétués par les Nazis sont assez horribles comme ça alors il serait bon de savoir si c’est une fiction ou non.

Il y a tout de même un point positif dans tout ça : Je n’aime pas beaucoup ( pour ne pas dire pas du tout ) les romans policiers et j’avoue que s’il n’y avait pas eu le problème cité au dessus, j’aurai été facilement entraînée dans l’intrigue policière :D Une grande première pour moi !

      Je reste donc un peu perplexe et j’aimerais beaucoup savoir le fin mot de l’histoire 

 

 

 

Publié dans Lettre D

Commenter cet article

coeurdelivres 04/06/2010 07:22



Problème résolu!


A bientôt!


:-)



Coeur de livres 02/06/2010 20:01



Hello,


J'ai besoin de toi car j'ai un petit soucis, je n'arrive plus à me connecter au forum partage lecture. Le mot de passe étant pas celui là, jai voulu le récupérer en mettant mon adresse mail qui
soit disant pas celle ci non plus alors que c'est bien la que je recevais tous les e-mail...


Je suis en train de lire ce même livre en partenariat et j'ai besoin d'accéder au forum avec ce pseudo et pas en changeant de compte. Peux-tu m'aider et contacter Thot de ma part?


Merci d'avance!


(Mon pseudo sur partage lecture est : Alcyonne)