Un homme à distance de Katherine Pancol

Publié le par Le-coin-litteraire

 

 

homme-a-distance.jpg

 

 

Titre : Un homme à distance

 

Auteur : Katherine Pancol

 

Editeur : le livre de poche

 

Pages : 160

 

4ème de couverture

 

Kay Bartholdi est libraire à Fécamp, Jonathan Shields est un écrivain américain. Pour un guide touristique de la côte normande, il lui commande des livres par correspondance. Elle répond à cet inconnu qui semble partager les mêmes goûts qu'elle. Lettre après lettre, ils se découvrent une même passion pour la littérature. Cette relation épistolaire devient bientôt aussi passionnée que celle de deux amoureux. Ils se découvrent, se jaugent, s'offrent l'un l'autre leurs plus belles lectures : Maupassant, Jean Lorrain, Flaubert, Barbey d'Aurevilly, Roger Martin du Gard, etc... et se disent, à travers leurs auteurs préférés, des choses qu'ils n'auraient pas osé avouer.

 

Ma critique

 

Bon … Encore un IMMENSE COUP DE CŒUR ! Je n’ai pas appréhendé cette lecture car je sais que Katherine Pancol est un auteur à la plume exceptionnelle. J’ai été subjuguée par Les yeux jaunes des crocodiles et par la valse lente des tortues. (j’ai hâte de lire le dernier tome). Je disais donc que j’ai commencé doucement avec la ferme intention de faire durer le plaisir si plaisir il y avait au programme. Et bien sur ma résolution du début a vite disparu… J’ai dévoré ce roman ! Il m’a poursuivi et ne m’a pas lâché. Je l’avais en tête au boulot et la simple idée de pouvoir en continuer la lecture le soir même me remplissait de joie :D

J’en viens à penser que je suis vraiment attirée par les romans épistolaires. J’aime particulièrement être omnisciente donc je ne pouvais que trouver mon bonheur. On se reconnaît dans le personnage de Kay qui décrit sa passion pour la lecture avec des mots justes. Elle livre corps et âme à cet homme qu’elle connaît si peu mais en qui elle a immédiatement confiance. C’est un personnage qui a énormément souffert et qui a su puiser la force de se battre auprès des personnages dont elle suit l’évolution. Elle vénère son travail de libraire, travail qui l’empêche de sombrer et de se retrouver seule dans sa «  chambrette sous les toits ». Sans savoir pourquoi, ce personnage m’a ému profondément tout au long du livre. Et cette chute … oh là, j’ai bien eu du mal à me faire à l’idée que … Non, non je n’en dirai pas plus au risque que vous me maudissiez ;). Il faut que vous lisiez ce roman. Il se lit si vite et c’est un pur plaisir.       

Publié dans Lettre P

Commenter cet article

Nathouc 02/05/2010 13:15



je vais finir par me laisser faire....



Le-coin-litteraire 05/05/2010 07:45



oh oui il faut ! :D



Marionnette 02/05/2010 10:34



Wahou on peut dire que ton billet donne envie!! Je me laisserai bien tenté étant donné que j'ai moi aussi apprécié Les yeux jaunes des crocodiles.



Le-coin-litteraire 05/05/2010 07:46



je peux t'assurer que tu ne le regretteras pas !



Mélopée 01/05/2010 15:44



Quelle jolie couverture ! Quant à Pancol, je n'en ai jamais lu mais celui-ci me tente plutôt bien !



lasardine (la ronde des post-it) 30/04/2010 22:27



en voilà un avis enthousiaste!!


j'ai apprécié cette lecture sans pour autant avoir le coup de coeur, mais j'ai passé un chouette moment! (mon avis)



Anne Sophie 30/04/2010 21:17



tu pourras aller voir si elle a aimer par toi même : http://lire-visionner-creer.blogspot.com


:)